Accueil

Ce projet a été mené dans le cadre de la réalisation du TER pour la 3ème année de la licence MIASHS à Bordeaux.

Abstract

The use of hypnosis and meditation has been increasing among people. It has become more important to examine this subject to have an accurate view of this phenomena. This could lead to a better understanding of these methods and their benefits. A good way for doing so could be comparing these two mechanisms to find each specificity.

To achieve this goal, we firstly looked at the neural mechanisms and the brain structures involved in these processes. We then specifically looked at the way that those practices are done (context, procedure...).

We can observe that the current methodology, including neuro-imaging tools, seems efficient to underline the brain structures involved in these two processes. We can thus easily point out similarities and differences that exist between meditation and hypnosis. However, even if they are often used in the medical field, they are not completely reliable. Indeed, we may observe a significant variability in the results they provide.

A better understanding of meditation and hypnosis would allow us to improve their efficiency. It could also lead to create new applications with significant benefits.

Résumé

La pratique de l’hypnose et de la méditation est un phénomène de plus en plus populaire. Il devient plus important de se pencher sur le sujet pour mieux comprendre les mécanismes régissant ces pratiques. Une compréhension améliorée permettrait d’élargir les champs d’applications en trouvant de nouveaux bienfaits. Pour cela, en comparant ces deux techniques proches en apparence, il deviendra plus facile d’en distinguer les spécificités.

Nous nous sommes intéressés aux structures cérébrales impliquées ainsi qu’aux effets neurobiologiques associés, puis au cadre et usages entourant ces deux pratiques.

Nous pouvons constater que les techniques actuelles d’étude et d’imagerie semblent tout à fait capable de distinguer les structures impliquées dans le fonctionnement de ces pratiques, de faire ressortir les similarités et les différences existantes entre les deux procédés. Elles sont toutefois très impliquées dans le domaine de la santé, et une forte variabilité dans les résultats de ces techniques subsiste, ce qui fait que l’on ne peut s’y fier totalement.

Il nous est possible d’approfondir nos connaissances sur le sujet, ce qui nous permettrait d’accroître l’efficacité de ces techniques ou d’en développer de nouvelles avec tous les avantages que cela apporterait.

Suivant