Le Projet ANDDI


Le projet ANDDI (Assistance Numérique à Domicile pour la Déficience Intellectuelle) a pour objectif de proposer une assistance numérique domiciliaire pour les personnes avec trisomie 21.

Le
projet

La
technologie










Le projet

Le projet ANDDI repose sur une technologie basée sur un système de domotique alliant des capteurs installés dans le lieu de vie de la personne et des applications d’assistance disponibles sur tablette tactile. Il faut savoir que les personnes avec trisomie 21 rencontrent des difficultés dans leur vie de tous les jours pour réaliser certaines tâches telles que se préparer un repas, faire fonctionner leur électroménager, faire le ménage mais aussi gérer les rendez-vous ou le budget. Ainsi, ce projet a pour but d'améliorer l'autonomie résidentielle de ces personnes vivant dans leur propre appartement ou de leur permettre d'accéder à leur propre autonomie si elles vivent encore dans le domicile familial.

Ce projet ambitieux est développé par l’équipe Phoenix de l’INRIA de Bordeaux en collaboration avec le laboratoire « Handicap Activité, Cognition Santé » de l’université de Bordeaux et l’association Trisomie 21 France. Il est financé par la région Aquitaine et l’association Trisomie 21 France.


La présentation du projet

Les chercheurs de l’équipe Phoenix en sont venus à utiliser une technologie qui à l'origine, a été développée pour les personnes âgées. Il s’agissait alors d’un système d’assistance numérique à la personne.



Mais l’équipe Phoenix de L’INRIA a décidé d’adapter ce concept aux personnes avec trisomie 21, et plus tard à l’ensemble des personnes avec déficience intellectuelle. N’ayant pas les mêmes besoins que les personnes âgées, il faut considérablement modifier cette technologie pour qu’elle soit adaptée à cette nouvelle population. En effet, les personnes avec trisomie 21 peuvent par exemple ne pas savoir lire ou avoir des problèmes cognitifs qui rendent la version initiale de DomAssist inadaptée pour eux. Il s’agit donc d’identifier leurs besoins et leurs spécificités pour les aider et faciliter au maximum l’utilisation de cette technologie.


Objectifs

Les objectifs du projet reposent sur 4 grands axes :
- Une évaluation des difficultés cognitives et d’autodétermination de jeunes adultes avec trisomie 21 et qui souhaitent accéder à une vie domiciliaire autonome.
- L’identification des besoins en assistance dans la vie quotidienne afin de cibler de manière pertinente les domaines de la vie quotidienne où les assistances numériques pourront apporter un bénéfice avéré.
- L’adaptation d’une technologie d’assistance numérique issue de DomAssist, aux besoins spécifiques de chaque individu.
- Un déploiement et une évaluation des apports de la technologie afin de mesurer de manière rigoureuse les bénéfices de la technologie sur les activités quotidiennes des participants en condition d’autonomie.


Les étapes

Pour réaliser ce projet, différentes étapes sont nécessaires :

- Analyse des difficultés des personnes avec Trisomie 21
Les difficultés considérées concernent :
- les difficultés d'ordre cognitif (mémorisation, attention, concentration, prise de décision, etc.)
- les difficultés liées à l'autonomie domiciliaire (préparer le repas, s'habiller...)

- Analyse des besoins en assistance exprimés par les personnes avec Trisomie 21
Il s’agit d’identifier les besoins en termes d'assistance des personnes avec trisomie 21. Ces besoins peuvent être de différents types tels que l’aide à l'entretien du domicile, aux déplacements, à la gestion du budget, à la gestion du temps...
Ces deux premières étapes ont pour objectif d’adapter les assistances selon les besoins des futurs utilisateurs.

Generic placeholder image Generic placeholder image

- Développement et adaptation des applications d’assistance numérique
Dans cette étape, le profil des utilisateurs constitue la base de la réflexion. Celui-ci aura été déterminé grâce aux étapes de l’analyse des difficultés et de l'analyse des besoins en assistance. A partir de ces étapes et des recommandations sur les principes de conception des technologies pour les personnes avec déficience intellectuelle, les applications déjà existantes pourront être adaptées une première fois. Il s’agira ensuite d’évaluer l’utilisabilité de cette assistance auprès des utilisateurs et de voir s’il faudra les adapter ou les modifier de nouveau. De plus, de nouvelles applications pourront être créées en fonction des résultats de la phase d ‘analyse des besoins. La création de ces nouvelles applications se fera par des méthodes de conception centrées utilisateur qui place l’utilisateur au centre de la démarche de conception et qui l’intègre dans toutes les étapes du processus.

- Évaluation des apports de l’assistance numérique à domicile sur l’autonomie domiciliaire
Enfin, la dernière étape consiste en une évaluation sous forme de tests et de questionnaires. Cette phase a pour objectif d ‘identifier les apports d’une telle assistance numérique domiciliaire sur l'autonomie des personnes avec trisomie 21.
Les personnes ciblées seront celles qui souhaitent accéder à leur autonomie ou améliorer leur autonomie domiciliaire dans le cas de personnes vivant déjà seules.
Finalement, l'importance majeure de ce projet est de s'assurer des réels bénéfices de la technologie sur l’autonomie, l’autodétermination et la qualité de vie des personnes avec trisomie 21 voulant vivre ou vivant dans un logement autonome.