De l’autonomie à l’autodétermination


De façon générale, l'autonomie est la "faculté d'agir par soi-même en se donnant ses propres règles de conduite, sa propre loi. L'autonomie est synonyme de liberté, elle se caractérise par la capacité à choisir de son propre chef sans se laisser dominer par certaines tendances naturelles ou collectives, ni se laisser dominer de façon servile par une autorité extérieure".

L'autonomie,
une notion complexe

L’autodétermination
et la notion de choix

L'importance de
l'autodétermination






L'autonomie, une notion complexe

L'autonomie, ce n'est pas simplement être en capacité de passer la serpillère ou de se faire cuire des pâtes, c'est un concept qui va bien au-delà !
L’autonomie est une des quatre composantes de l’autodétermination. En 1996, Wehmeyer définit l’autodétermination comme les habiletés et attitudes requises chez une personne, lui permettant d’agir directement sur sa vie en effectuant des choix non influencés par des agents externes indus. Quatre caractéristiques sont nécessaires pour un comportement autodéterminé :
- La personne agit de manière autonome, c'est-à-dire qu’elle prend des décisions et fait des choix pour mener une existence relativement indépendante,
- La personne a un comportement autorégulée, c'est-à-dire qu’elle apprend de ses propres expériences pour résoudre des problèmes de vie quotidienne,
- La personne agit avec « empowerment psychologique », c’est-à-dire qu’elle est consciente de ses propres capacités et fait la distinction entre les conséquences de ses propres actions et ce qui en est indépendant,
- La personne agit de manière auto-réalisée, soit qu’elle comprenne son propre fonctionnement et connaitre ses capacités et ses limites.


Qu'est ce que l'autonomie ?

Le terme autonomie vient du grec : autos = soi-même et nomos = loi, règle. L’autonomie est la liberté de comportement d’un individu, la faculté d’agir avec indépendance. Rocque et al. (1999) définissent l’autonomie comme la capacité d’une personne à décider, à mettre en œuvre ses décisions et à satisfaire ses besoins particuliers sans sujétion* à autrui.
L’autonomie est un concept complexe que l’on peut diviser en trois parties :
- L’autonomie de base se limite aux actions et aux décisions essentielles au maintien de la vie de la personne.
- L’autonomie fonctionnelle correspond aux tâches nécessaires à la vie communautaire.
- L’autonomie générale correspond à toutes les autres tâches qui font l’objet de conduites autonomes sans pour autant être déterminante pour le statut autonome de l’individu.

Il faut également distinguer les deux sphères de capacités dans lesquelles s’exprime l’autonomie :
- L’autonomie d’exécution est l’autonomie relative à la satisfaction de besoins particuliers qui se met en œuvre par la réalisation d’actions, d’activités ou de tâches.
- L’autonomie de décision est l’autonomie relative à la prise de décision sur les préférences, les croyances et les valeurs de la personne.

Pour chaque type d’autonomie, on peut considérer trois types d’expression d’autonomie : l’autonomie directe, l’autonomie assistée, et l’autonomie déléguée.
- L’autonomie directe est une forme d’autonomie qui s’exprime sans avoir besoin d’intermédiaire, qu’il soit de nature humaine ou matérielle.
- L’autonomie assistée est une forme d’autonomie qui s’exprime à l’aide d’un dispositif d’aménagement du milieu destinés à augmenter, amplifier, élargir, réguler ou répartir l’effort consenti par une personne. Le recours aux TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) peut évidemment jouer un rôle majeur à ce niveau pour réduire les dépendances d’une personne.
- L’autonomie déléguée est une forme d’autonomie qui s’exprime en confiant librement à autrui les actions et les décisions.


Notre TER porte sur l’accès à l’autonomie des personnes avec trisomie 21. Cependant, pour que cette autonomie soit réelle il important de prendre en compte le concept d’autodétermination qui est bien plus large.